• Min'Aspic

    Je râle, je peste et j'aime ça !

  •  

    Et le voici le voilà, le coup de gueule de la semaine, du mois, de l'année !!

    Oui cela faisait longtemps que je n'avais pas poussé une gueulante une vraie, de celles qui font saigner et qui éclaboussent tous ceux qui sont concernés !

    Tout à commencé ce matin avec ce mot posté sur ma page Facebook  (mon statut du jour :p) histoire de bien faire passer le message suite à un certain nombre de petites réflexions, allusions distillées depuis quelques jours et qui me mettent hors de moi :

    "Fuck les cons, les biens pensants, ceux qui croient détenir toutes les vérités et vous connaitre mieux que vous ... Je n'ai jamais été quelqu'un de négatif, ma vie est plutôt réussie...Oui, j'ai eu un moment de déprime après une méchante claque, mais j'estime que c'est humain et que cela arrive à tout le monde sauf peut être à ceux qui ne regardent que leur petit nombril et qui égoïstes plus que de raison ne s’aperçoivent même pas du mal qu'ils font autour d'eux.
    C'est gens là je ne les envie pas, ils sont vides et surtout ils jouent une comédie de la vie, qui inaugure rien de bon, ni pour eux, ni pour leur entourage. Alors messieurs, mesdames les trous du cul auréolés d'une intelligence toute relative, persuadez vous que vous êtes heureux, ne vous remettez jamais en question, vous avez raison parce que découvrir ce que vous êtes vraiment risquerait de vous achever... Et au prochain qui essaye de m'analyser alors que ce n'est pas son métier et qui croit me connaître je dédis par avance ces quelques mots !!"


    Pourquoi tant de haine et de colère me direz vous ? Et bien tout simplement parce que je suis quelqu'un de plutôt positif qui a passé une bonne partie de sa vie à ouvrir ses bras à ceux qui avaient besoin d'être consolé, à accorder une oreille attentive à tous les malheurs des uns et des autres sans jamais juger qui que ce soit mais à apaiser les maux et distiller ma bonne humeur.

    Il y a quelques mois, un événement inattendu a fait exploser ma bonne humeur et ma joie de vivre...Je n'ai rien choisi, rien vu venir et au lieu de jouer la comédie de l'heureuse imparfaite qui prend tout avec philosophie, j'ai choisie de laisser parler ma souffrance. De ne pas la cacher, de laisser couler mes larmes pour mieux évacuer ce trop plein de souffrance pour mieux en guérir. Comme une plaie purulente dont il faut extraire la puanteur pour mieux cicatriser

    Un moment douloureux, où j'ai choisi de ne pas faire semblant, et tant pis pour ceux que cela surprenait, dérangeait ou faisait tout simplement fuir. J'avais besoin de ce passage pour me reconstruire et retrouver une sérénité , peut être aussi pour devenir moi complètement et me sentir plus forte... 4 mois, 4 petits mois en 40 ans de vie, où j'ai continué de soutenir ceux que je jugeais plus mal que moi, mais où j'essayais  de combattre ma peine, mes problèmes de santé et la dure réalité de la vie.

    Il y a ceux qui sont restés près de moi, me soutenant du mieux qu'ils pouvaient, accompagnant mes pas incertains sur le chemin de la reconstruction (ma siamoise, mon Alter, Mister, ma grande brune aux yeux bleus, ma Gitane etc) , ceux qui se sont éloignés peut être parce qu'ils se sentaient démunis,  impuissants et puis ceux qui sont restés sans rien dire, voyeurs et juges qui en cachette ont ri...

    Pour ces derniers, 4 mois auront suffit pour me cataloguer comme quelqu'un de triste, sans courage, sans mérite...

    Tout ça parce que je n'ai pas jouer le jeu, le leur, et que j'ai osé être moi, avec mes faiblesses et mes failles.

    Aujourd'hui j'ose leur affirmer que je vais bien, que je sors grandie de cette petite épreuve, que j'ai compris beaucoup de choses et que j'ai avancé ne leur en déplaise. Qu'à chaque gamelle sur ce parcours je me suis relevée et que je suis prête à continuer ma route avec ou sans eux.

    Non je ne suis pas une perdante parce qu'il m'aura fallu du temps pour extraire ce qui me rongeait depuis pas mal de temps. Je suis juste un être humain qui par moment a besoin de tomber, de gémir, de pleurer pour mieux me relever, rire et triompher... (pour info:  notre projet de  la fêlure n'est qu'un rôle...Non parce qu'en plus il faut tout leur expliquer ^^)

    Alors à vous tous, les donneurs de leçons, ceux qui au final n'ont rien compris à ma vie et à ce que je suis,  à ces mauvais acteurs qui ne trompent personne, à ces usurpateurs et escrocs,  je balance un "Go Fuck Yourself" bien mérité !

     


    2 commentaires
  • Je me ramollis

     

    On pourrait croire en lisant le titre de cet article que je vais vous parler de mon physique (bien que cela serait tout à fait approprié) , mais non ! J'ai juste remarqué que je râlais bien moins qu'avant, je m'énervais avec parcimonie (c'est qui celle là) en bref que je me ramollissais !

    Tout glisse, roule et s'efface en ce moment, peut être la faute à cette fatigue qui me colle aux basques ! Pourtant j'adore raler, pousser ma gueulante quand quelque chose m'horripile, voir parfois jouer ma méchante ^^.

    Au secours je me transforme en larve humaine !!! Je veux de nouveau râler, pester et qu'on m'appelle "Sa sorcière adorée" !!!

    Rendez-vous sur Hellocoton !


    5 commentaires
  • Au bal des faux culs ....

     

     

    Au bal des faux culs si les invités VIP sont nombreux, je suis forcée de constater que pas mal aiment également à les fréquenter . Comme si par moment ce défaut que tout le monde semble avoir en horreur , avait quand même ses bons côtés.

    Ce n'est un secret pour personne, l'hypocrite fait mal, surtout lorsque c'est contre vous qu'il exerce son talent, mais étrangement il devient sympathique lorsqu'il flatte votre égo et vous caresse dans le sens du poil ...

    Alors, parfois j'ai l'impression d'être une extra terrestre quand j'ose dire la vérité sur ce que j'aime ou n'aime pas, sur une question posée ou sur n'importe quel autre sujet ?

    Je dis ça parce que bien évidement j'ai toujours droit à la réflexion qui va en retour , j'ai nommé le  très habituel  : "T'es pas sympa !".

    Mais putain, tout d'abord j'ai jamais dis que j'étais la nana la plus sympa de la terre, et quand tu m'as demandé mon humble avis, à moi la grande fille au final pas si cool, tu ne m'as pas clairement exprimé le fait qu'il fallait que la réponse te convienne !!

    Alors je pose franchement les questions suivantes, à ceux qui ne supportent pas la franchise :

    1- Pourquoi poser des questions si vous vous en foutez royalement de la réponse? Autant vous caresser le nombril en vous le regardant avec attention !

    2- Pourquoi ne pas donner carrément un formulaire avec réponses multiples pour celui que vous testez ?

    3- Pourquoi ne pas vous adressez directement à ceux dont l'hypocrisie est avérée autour de vous, ceux là même que vous critiquez sans arrêt et dont vous vantez de ne pas faire partie ?

    4- Pourquoi venir me voir, sous prétexte que je suis une fille franche et qu'au moins avec moi vous êtes certain d'avoir la vérité, si au final ça vous fait mal de l'entendre.

    Je tiens à préciser quand même que je reste dans tous les cas très diplomate et que j'enrobe toujours ce que je pense de points positifs (car c'est aussi souvent le cas). Mais j'ai du mal à faire des compliments lorsque je n'en ai pas envie, j'ai du mal à être politiquement correct quand j'ai en face de moi un gros con à qui on a trop souvent oublié de le lui rappeler, et j'ai horreur qu'on se permette de reprocher aux gens ce que l'on applique pas soi même.

    Du coup, je suis celle qu'on surnomme gentiment la sorcière (j'ai même droit à un "Ma sorcière" quand cela vient de personnes qui apprécient ce côté de ma personnalité), celle que l'on évite de casser par derrière et surtout celle à qui on évite de poser des questions juste parce qu'on veut se rassurer et recevoir un compliment sans aucune sincérité... L'avantage c'est que même ceux qui ne m'aiment pas me respectent parce que les ragots rapportés, je le leur ai toujours clairement annoncé en face.

    Après il y a forcément ceux qui fabulent, balancent n'importe quoi, attaquent avant même que j'ai eu le temps de les voir venir. Ceux qui, telles de belles vipères distillent leur venin par petites doses, pour que l'empoisonnement soient plus imperceptible. Mais , c'est une autre histoire qui vient bien après le grand bal, et que je vous raconterai peut être un jour...Ou pas.

     

    Rendez-vous sur Hellocoton !


    3 commentaires
  •  

    Je ne suis pas quelqu'un qui aime la politique et qui aime encore moins étaler ses idées, convictions et j'en passe. D'abord parce qu'on a tous nos histoires, notre culture et notre intime conviction de ce qui est juste ou de ce qui l'est moins, mais surtout parce que ça part toujours en cacahuète !

    Mais cette année, grande année dans l'univers politique j'ai choisi d'ouvrir un peu ma gueule ! Je ne vous inciterai à rien, mais je veux juste faire le constat d'une chose commune ou presque à tous

    Il y a longtemps, on votait pour un parti. Je vous parle d'un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaitre comme dit si bien la chanson. Un temps où l'on avait 5 grands axes , si bien imagés par notre assemblée nationale en demi cercle (appelons le demi- camembert ^^).

    On avait le centre, la droite et la gauche et leur deux extrêmes. Aujourd'hui si le camembert existe toujours matériellement, il l'est beaucoup moins dans la réalité. Ce demi cercle en effet reste trouble pour la plupart des Français en âge de voter. Entre une gauche "caviar" , une droite qui tend vers son extrême et un centre franchement transparent, difficile de reconnaitre le paysage politique de ce temps révolu qui nous simplifiait quand même bien la vie à nous pauvres français moyen qui avons bien d'autres priorités aujourd'hui que de comprendre les nuances discrètes que l'on nous distillent à longueur de journée.

    Oh bien sur restent les extrêmes qui eux ne changent pas beaucoup si ce n'est version grand méchant loup, pour mieux nous appâter mon enfant ^^

    Aujourd'hui on vote pour des hommes, qui passent leur temps à se battre en mettant leur égo en avant, à coup de scandales purement privés, et autres injures personnelles, et nous dans tous ça on fait quoi ? On se la rejoue façon télé réalité ? Tiens c'est une idée, peut être que si on les mettait dans une maison 24h sur 24h, au moins ils nous feraient rigoler, voir ils pourraient s'entre tuer et nous on taperai 1 ou 2, après un débat en direct...

    Conclusion, lorsqu'entre amis ou collègues on parle politique (parce qu'on est pas non plus hors du temps) et qu'on demande sans arrière pensée : "Tu sais pour qui tu vas voter toi cette année ?" , la réponse est toujours plus ou moins la même :"Non, je sais pour qui je ne voterai pas, mais de là à savoir pour qui je vais voter ...Hum ...Hum..."

    Et vlan ! Nous voilà bien avancés !!

    Pour ma part, je suis comme la plupart des gens, je sais pertinemment pour qui je ne voterai pas, parce qu'il y a quand même des idées à laquelle je ne peux adhérer, mais le flou reste entier quand à la finalité. Alors messieurs, mesdames si on parlait vraiment de ce qui nous intéresse, sans jouer aux petits coqs de basse cour, et à celui qui a la plus grosse...Parlons de nos salaires, de nos impôts, de nos enfants qui perdent espoirs devant la dure réalité de la vie, à ces milliers de gens qui crèvent la dalle en 2012, à cet espoir que l'on perd chaque jours un peu plus, aux bras ballants que l'on offre devant la montagne infranchissable qu'est devenu nos fins de mois. Parlons de nous, de notre planète, de ceux qui oublient chaque jours que l'être humain à la faculté de changer...Redessinons le demi camembert, que l'on sache sans aucun doute avec qui avancer selon nos idées, nos valeurs ...Juste pour éviter que ceux qui savent aient le monopole de cette dernière liberté !

     

     

     

    Rendez-vous sur Hellocoton !


    votre commentaire
  • Min'Addictions

    Crédit image

    Spéciale dédice à tous les frustrés de la vie, les coincés du bulbes, ceux qui n'ont que ça à faire d'emmerder les gens. Ils seront nombreux à se reconnaitre ou pas, en effet, le con prétentieux,  ou la connasse imbue d'elle même ont souvent du mal à s'identifier dans le créneau qui est le leur. Peu importe, je leur dédicace quand même ces quelques mots et leur offre même des pastilles aussi acides que les pensées qui me viennent à l'esprit lorsque je pense à eux (même si j'évite).

    En bref vous l'aurez compris je pète un câble, chose qui ne marrive pas très souvent, mais j'ai quitté la cour de maternelle depuis bien trop longtemps pour m'y sentir à l'aise et supporter ceux qui aiment à se balader dans leurs couches nauséabondes et remuer la merde qui y séjourne.

    Je vous joins quand même une humeur du jour qui sera à l'image de cette dédicace : un brin colorée de rouge

    Petite  Info du jour : Voir plus haut

    Petit message perso : A ma copine Discorde qui m'a fait sourire en lisant son petit mot...Tu en as de la chance ma chérie ^^

    Petit coup de cœur : A la petite bande de ce week end avec qui je me suis éclatée !

    Petit coup de gueule : Voir plus haut x 10

    Rendez-vous sur Hellocoton !


    5 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique